dimanche 19 août 2012

Question de perception

À un moment, où j'étais assise sur un douteux tas de grosses racines, direct les pieds dans le lac, en train de dessiner un superbe cèdre aussi tortueux que les mains arthritiques d'un centenaire chinois, un troupeau de vacanciers bruyant marchant dans le sentier arrivaient vers moi.
Quand ils m'ont vu, ils se sont arrêtés et me fixaient d'un air interdit,en chuchotant, comme s'ils venaient d'entrer sur des terres saintes ou s'ils avaient vu un dragon.
Je leur ai adressé un petit sourire histoire de disperser le sain malaise, puis ils se sont approchés de moi, avec un air curieux pour voir ce que je dessinais.
"Qu'est-ce que tu dessine ?"
J'ai pointé le cèdre.
"Pourquoi tu dessine ça ?"
J'ai lu une pointe de déception et d'incompréhension de la part du monsieur... je pense qu'il s'attendait probablement à voir un elfe dans mon cahier. 

Repérer la beauté dans la banalité est une chance. Car cette perception s'applique aussi dans la vie. :)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire